Contribution François de Rugy n°1

François de Rugy

Madame, Monsieur,

Au-delà des militants du Parti Socialiste, c’est à l’ensemble des femmes et des hommes de progrès que je souhaite m’adresser. A celles et ceux qui auront à cœur, en participant à la primaire du rassemblement, de désigner un candidat capable de se hisser au deuxième tour de l’élection présidentielle.

Cela ne sera pas facile : le délitement progressif de notre majorité de 2012, les stratégies individuelles, mais aussi parfois des aveuglements partisans risquent de mener à une auto-élimination de la gauche, et à un duel entre Marine Le Pen, candidate d’une régression historique et François Fillon, candidat conservateur voire réactionnaire.

Face à ce risque, il nous faut tout à la fois rassembler et profondément rénover.

Rassembler, c’est mobiliser les citoyens en sortant des querelles internes aux partis : la primaire n’est pas un congrès à ciel ouvert.

Et rénover, c’est être capable de dire les réussites et les insuffisances d’un quinquennat auquel chacun des candidats à la primaire a pris part. Refusons l’excès et la caricature que pratiquent ceux qui prétendent aujourd’hui qu’il n’y a rien de défendable dans le bilan de François Hollande. J’assume avec force la réussite de la COP21, la loi de transition énergétique, la loi sur la biodiversité, le sauvetage financier de la sécurité sociale réalisé sans austérité, le mariage pour tous, les nouveaux droits des salariés au travers du compte pénibilité, le départ à la retraite dès 60 ans pour celles et ceux qui avaient commencé leur vie professionnelle tôt, le compte individuel de formation.

Mais ne passons pas sous silence l’absence d’audace qui a caractérisé trop de décisions, ou plutôt de demi-décisions, l’insatisfaction de réformes sociétales menées à moitié, de choix économiques contradictoires, de choix repoussés à plus tard quand il fallait trancher.

De tout cela, nous devons tirer les leçons, pour fixer un cap.

Je vous propose le cap d’une social-écologie constructive, un projet fort de 66 propositions claires, réalistes et innovantes, que vous pouvez retrouver sur mon site internet de campagne.
Je ne vous demande pas de devenir écologistes, pas plus que je ne deviens socialiste. Je vous appelle simplement à comparer les projets, et à vous exprimer comme le feront les Français lors de l’élection présidentielle : librement. Votre vote façonnera le projet présidentiel de la gauche.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×