Contribution Vincent Peillon n°1

Chers compatriotes,

Je vous adresse, à vous ainsi qu’à ceux que vous aimez, mes voeux de santé et de réussite pour 2017. Pour ma part, j’ai pris la décision de m’engager dans un défi ambitieux : redonner à la Gauche une fierté, un espoir, et gagner en mai prochain. Je refuse la fatalité qui consisterait à croire que nous devrons livrer les clés du pays à la droite et à l’extrême-droite. Je suis candidat à l’élection présidentielle car je suis convaincu que seule la Gauche peut porter un projet cohérent, juste et fidèle à nos valeurs de justice et de liberté.

Devant les incertitudes d’un monde à nouveau instable, la France doit assurer son unité, être fidèle au meilleur de son histoire et trouver les ressources pour être à la hauteur de son idéal.

La société se transforme, je veux créer de nouvelles protections et libertés. Je veux que nous regardions devant, que nous aimions la France, sa jeunesse. Notre pays doit faire porter ses effort sur l’éducation, où nous devons poursuivre la refonte de l’école, l’enseignement supérieur et la recherche qui doit voir ses moyens renforcés et la transition écologique où il est urgent d’agir, en supprimant par exemple le diesel à horizon 2025. La France doit être exemplaire en la matière.

Nos politiques économiques devront permettre à chacune et chacun d’accéder à un emploi de qualité et de vivre de son travail. Je m’engage à réformer la fiscalité pour la rendre plus juste et favoriser le pouvoir d’achat, avec notamment un “bouclier fiscal” pour les plus modestes.

Je propose de construire ensemble un new deal européen avec un plan d’investissement de 1000 milliards d’euros pour la transition énergétique, le numérique, la recherche, l’innovation, la formation et la jeunesse. Je veux une Europe qui s’impose dans la concurrence internationale, nous protège face au terrorisme et soit à la hauteur pour répondre à la crise migratoire.

La sécurité des Français sera ma priorité. Je poursuivrai une lutte déterminée contre le terrorisme et je mobiliserai tous les moyens, dans le cadre de l’état de droit, pour nous protéger.

Le 3 janvier dernier, j’ai exposé des priorités claires pour la France : une autre manière de gouverner, proche des citoyens et de leurs réalités. Je veux que nous soyons fermes et clairs sur nos valeurs. Je serai le garant de ces valeurs qui fondent une République de tous les citoyens, sans exclusion.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×