Avec un certain retard sur ses concurrents, La Banque Postale lance son compte bancaire à 2 euros par mois : « Ma French Bank ». Il... La Banque Postale crée « Ma French Bank », un compte bancaire à 2 euros par mois

Avec un certain retard sur ses concurrents, La Banque Postale lance son compte bancaire à 2 euros par mois : « Ma French Bank ». Il s’agit d’une nouvelle tendance marketing, visant à capter une clientèle jeune.

Quelles sont les caractéristiques de l’offre bancaire « Ma French Bank » ? Comment la situer par rapport à la concurrence ? Avec une certitude : la future banque en ligne ne met pas toutes les chances de son côté.

Caractéristiques du compte Ma French Bank

La Banque Postale lance son compte bancaire à 2 euros par mois, assorti d’une carte Visa Classic gratuite. Sans conditions de revenus.

Cette offre sera baptisée Ma French Bank, c’est à dire sous la même appellation que la future banque mobile qui la commercialisera. Ma French Bank, malgré ce franglais douteux, ambitionne de fidéliser une clientèle jeune (18-35 ans). La carte Visa Classic ne permettra pas de découvert, afin de répondre au mieux à l’exigence de maîtrise du budget, préoccupation majeure des jeunes adultes.

L’inscription pourra se faire sur mafrenchbank.fr ou dans un bureau de poste.

Ma French Bank a mis les petits plats dans les grands pour séduire ses futurs jeunes clients, en leur proposant des services « communautaires et solidaires » qu’ils plébiscitent.

Ainsi, ils pourront partager et gérer certaines dépenses avec leurs proches, grâce à la fonction « We Partage ». Autre nouveauté, « Let’s Cagnotte », qui contrairement aux cagnottes en ligne de référence comme Leetchi, sera totalement gratuite. Le système de paiement mobile sans contact Apple Pay fait également partie du package. Enfin, la « tirelire » est un système qui permettra de mettre de l’argent de côté lors de paiements.

En outre, la Banque Postale ayant racheté KissKissBankBank, sa banque en ligne proposera à ses clients d’investir dans des financements participatifs.

Ma French Bank se démarque également des offres concurrentes en offrant à ses futurs clients la possibilité de souscrire un crédit à la consommation renouvelable, « Mon Extra Prêt ».

Lire également : La Banque Postale impose-t-elle des conditions abusives pour tout retrait de plus de 1500 euros ?

La Banque Postale crée "Ma French Bank", un compte bancaire à 2 euros par mois

Que vaut le compte bancaire à 2 euros par mois de La Banque Postale ?

La Banque Postale lance son compte bancaire à 2 euros par mois via sa banque en ligne Ma French Bank… un peu tard.

Les points positifs ? Les paiements et retraits ne sont pas taxés (même à l’étranger) et il est possible de réaliser des virements par simple SMS. Bien entendu, le compte bancaire peut être entièrement géré via une application mobile.

Mais la plupart des banques classiques ont déjà lancé leur compte bancaire à 2 euros par mois comme « LCL Essentiel » au LCL, « Eko by CA » au Crédit Agricole, « Enjoy » à la Caisse d’Épargne… Sans compter la myriade d’offres des banques en ligne, dont certaines proposent à leurs clients l’ouverture d’un compte et une carte bancaire gratuitement. C’est le cas de Monabanq, élue meilleure banque française par Forbes.

Le positionnement de Ma French Bank n’est pas judicieux : elle cible les jeunes de 18 à 35 ans, pour rajeunir sa clientèle.

Mais les préoccupations de cette tranche d’âge sont très hétéroclites : par exemple, les étudiants sans revenus et les jeunes actifs travaillant depuis plusieurs années ont des exigences bancaires très différentes. À l’inverse, une offre comme LCL Essentiel vise uniquement les jeunes actifs ou les étudiants en fin d’études, sur le point d’entrer sur le marché du travail.

Dans cette optique, proposer une offre « à la carte » aurait été plus judicieux. Or, hormis certaines assurances complémentaires pour 2 euros de plus par mois, Ma French Bank ne propose rien de plus que son offre standard.

Il est également contradictoire de proposer à des clients une carte sans autorisation de découvert pour qu’ils maîtrisent mieux leur budget, tout en leur faisant miroiter des crédits à la consommation s’ils n’ont pas encore de revenus.

L’offre Ma French Bank n’est cependant n’est pas dénuée d’intérêt. Aucune autre banque ne propose des services « solidaires et communautaires » aussi complets : cagnotte, tirelire, financements participatifs… Services d’autant plus intéressants que la plupart sont gratuits.

Une mauvaise utilisation du potentiel du groupe La Poste

Ce qui aurait dû faire la force de Ma French Bank, à savoir pouvoir s’appuyer sur le réseau commercial des bureaux de poste (qui seront mis à contribution pour le lancement de la nouvelle offre) ne sera que temporaire. En effet, passé la période de lancement, les clients Ma French Bank seront gérés par un call center.

À l’inverse, LCL Essentiel ou Eko by CA permettent à leurs clients de réaliser certaines opérations dans des agences bancaire et de prendre rendez-vous avec un conseiller. Orange Bank profite également de son réseau d’agences. L’opérateur téléphonique offre jusqu’à 80 euros (plus 40 euros supplémentaires aux clients Orange) pour l’ouverture d’un compte bancaire assorti d’une carte bancaire… Le tout gratuitement et sans conditions de revenus !

C’est d’autant plus dommage que la Poste a récemment pris le contrôle de CNP Assurances (même si l’Etat français reste majoritaire au sein du pacte d’actionnaires). Cet assureur de personnes couvre de nombreux métiers (notamment assurance-vie, retraite, prévoyance, assurance emprunteur). Mais aussi des assurances collectives, de l’assurance groupe, de la réassurance.

La Banque Postale a pris de contrôle de CNP

Le produit net bancaire (PNB) de la Banque Postale s’élève à 5,6 milliards (contre 42,5 milliards pour BNP Paribas, numéro 1 du classement en France). Son potentiel de progression est donc réel. Grâce à l’étendue de son réseau de bureaux de poste, conjugué à la force de frappe de CNP, La Banque Postale a tout pour devenir un nouvel acteur de poids de la Bancassurance. En toute logique, Ma French Bank devrait en profiter et élargir sa gamme de produits, pour séduire une clientèle plus nombreuse.

Conclusion

Ma French Bank doit être lancée officiellement le 20 juillet 2019. Les ambitions sont élevées : elle espère plus d’1 million de nouveaux clients d’ici 5 ans. Mais son offre arrive tardivement sur le marché et sa cible clients reste floue. Malgré quelques services originaux, Ma French Bank ne se démarque pas de la concurrence et ne profite pas pleinement des avantages du réseau de La Poste.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *