Un post sur le réseau social Facebook a récemment fait scandale. En effet, selon cet utilisateur, la Banque Postale imposerait un contrôle très strict,... La banque postale impose-t-elle des conditions abusives pour tout retrait de plus de 1500 euros ?

Un post sur le réseau social Facebook a récemment fait scandale. En effet, selon cet utilisateur, la Banque Postale imposerait un contrôle très strict, voir abusif, sur certaines opérations de ses clients. C’est en réalité une affiche de l’établissement bancaire qui a mis le feu au poudre. Elle stipule en effet que toute personne souhaitant retirer une somme égale ou supérieure à 1 500 euros devrait fournir, en agence, un justificatif de sa dépense.

Et même si la Banque Postale (qui vient juste de créer ma French Bank) a depuis démenti une telle rumeur, prétextant qu’il s’agissait d’une initiative isolée de la part de l’un de ces agents, la toile s’est enflammée et nombreux sont les français qui trouve ces pratiques inadmissibles. Le post aurait d’ailleurs depuis été partagé plus de 64 000 fois depuis sa publication, suscitant l’indignation et le mécontentement. Alors qu’en est-il réellement ? C’est ce que nous allons essayer de savoir dans l’article d’aujourd’hui.

La Banque Postale is watching you

Les clients de la Banque Postale ont récemment été très surpris d’apprendre que leur établissement bancaire surveillait de près leurs opérations. En cause ? La photo prise par internaute d’une affichant stipulant que pour tout retrait d’une somme égale ou supérieure à 1 500 euros, les clients de la banque devrait justifier de leur dépense. Une procédure surprenante puisqu’elle est complètement inédite en France. Ainsi, si vous avez prévu d’utiliser ce retrait pour financer votre tour du monde, vous seriez obligé d’apporter à votre banquier votre billet d’avion, ou alors le devis de votre agence de voyage.

La Banque Postale a-t-elle le droit de demander à ses clients de justifier d'un retrait de 1 500 euros ?

Ce post viral avait pour description une petite phrase assassine qui résume très bien l’état d’esprit des internautes suite à la divulgation de cette affiche : « Ça se passe en France en mai 2019 ». L’utilisateur à l’origine du scandale appelait également ses amis à partager massivement la photo. Le conseil a d’ailleurs été respecté à la lettre par plus de 64 000 personnes, s’inquiétant qu’une banque puisse les empêcher de dépenser librement leur argent.

Une initiative « isolée » selon la Banque Postale

Contactée par la presse, la Banque Postale a répondu qu’il ne s’agissait en réalité pas d’une fausse rumeur (comme celle de Metro Bank sur WhatsApp) : une procédure généralisée dans toutes ses agences, mais d’une initiative isolée et encore non identifiée à ce jour.

La Banque Postale a ainsi réaffirmé qu’aucun de ses clients n’aurait à apporter de tels justificatifs pour une somme de 1 500 euros.

Suite au scandale qu’a provoqué le partage de ce post sur la toile, la Banque Postale a également déclaré son intention de mener une enquête en interne. Elle demande également à l’internaute qui l’a publié de se manifester afin d’identifier à quelle date il ou elle avait pris la photo. D’ailleurs, et suite à des remontées sur le terrain, la banque estimerait que l’affiche n’est plus présente dans aucune de ces agences.

Elle a d’ailleurs décidé de répondre à l’inquiétude grandissante en utilisant elle aussi les réseaux sociaux. Et de préciser que la seule procédure valable dans ses agences était d’accompagner un client pour tout retrait important ou inhabituel. Et ce dans le seul but de l’aider à employer son argent de la manière la plus éclairée possible. Le tout sans exiger aucun justificatif qui serait une atteinte à sa liberté.

Elle a également réaffirmé sa volonté de faire supprimer l’affiche afin de mettre un terme à la polémique. Et pour qu’aucun malentendu ne persiste avec ses clients actuels ou potentiels.

Peut-on exiger un justificatif pour un retrait inhabituellement élevé ?

L’inquiétude des français était en réalité légitime puisqu’une telle demande et des contrôles aussi stricts ne sont tout simplement pas autorisés par la loi française. La législation stipule en effet qu’aucune banque ne peut demander à ses clients de justifier leurs retraits d’argent. Par contre, elle est dans l’obligation d‘étudier les flux inhabituels (comme un montant trop élevé ou des opérations complexes) s’ils ne semblent pas avoir de justification ou poursuivent un but qui semble illicite.

Dans ce cas, la personne concernée devra renseigné l’origine ou la destination des fonds, et présenter des justificatifs (notamment concernant l’opération en elle-même, mais aussi sa propre identité).

D’ailleurs, c’est à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ou ACPR) de s’assurer que les fonds déclarés en France ne sont pas issus du blanchiment d’argent ou utilisé à des fins terroristes, par exemple.

Elle a ainsi confirmé à la presse que les banques française avaient subi des contrôles renforcés, sans préciser si l’initiative de la Banque Postale avait été lancée dans ce cadre.

Lire également : Rédaction d’une lettre de résiliation de son compte bancaire, comment faire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *