Vous êtes-vous déjà demandé si ce billet que vous acceptez est un véritable billet ou bien l’oeuvre d’un faussaire ? Depuis la mise en... Peut-on facilement repérer un faux billet ? Techniques de vérification et authentification

Vous êtes-vous déjà demandé si ce billet que vous acceptez est un véritable billet ou bien l’oeuvre d’un faussaire ? Depuis la mise en circulation de la nouvelle série Europe des billets en euros, les normes de sécurité se sont renforcées. Mais, savez-vous de quoi il s’agit exactement ? Savez-vous comment reconnaître un faux billet ?

À lire également : billet déchiré : que peut-on faire pour le remplacer ?

De quelles coupures faut-il se méfier ?

comment reconnaître un faux billet

La palme des billets les plus contrefaits revient en 2018 aux coupures de 20 et de 50 euros. Ils représentent à eux seuls quelques 83 % des billets contrefaits qui ont été retirés de la circulation en 2018 !

Cependant, selon la Banque Centrale Européenne, les faux billets se font de plus en plus rares.

De plus, la nouvelle série de billet Europe a permis de renforcer les normes de sécurité en rajoutant et en améliorant les différents signes de sécurités présents sur les billets. Il est donc en réalité assez peu probable de se retrouver en possession d’un faux billet. Mais ce n’est pas une raison pour baisser sa garde ! Car si vous acceptez par inadvertance des faux billets, la Banque de France ne vous les remplacera pas !

Ainsi, si vous vous êtes fait duper, alors malheureusement, il n’y a pas grand-chose à faire ! Vous ne pourrez pas échanger les contrefaçons contre de véritables billets comme cela peut être le cas pour des billets déchirés. Il faudra vous rendre dans la succursale de la Banque de France la plus proche de chez vous pour leur remettre le billet en question qui sera automatiquement détruit ou éventuellement remis aux forces de l’ordre.

Bien sûr, le faux billet ne sera pas remplacé par un vrai. En revanche, vous recevrez un reçu vous permettant de déduire la perte lié à la contrefaçon de vos impôts. Si vous en payez, alors conservez-le précieusement. Sinon, alors il ne vous reste plus qu’à apprendre à repérer les contrefaçons pour éviter de vous faire avoir à nouveau !

Comment reconnaître facilement un faux billet ?

Pour reconnaître facilement un faux billet, il faut appliquer la méthode T.R.I : touchez, regardez, et inclinez.

Touchez

Le papier doit être ferme et avoir une texture « craquante » sous vos doigts. Mais ce n’est pas tout, certains éléments du billet sont en relief, il va donc falloir tâter le billet pour repérer ces éléments :

  • Au recto : les petites lettres sur les bordures à gauche et à droite
  • Le motif principal
  • Le plus grand chiffre indiquant la valeur du billet
  • Les lettres représentant l’acronyme de la Banque Centrale Européenne dans toutes les langues de la zone euro

Regardez

Il vous faut pour cela examiner le billet en transparence. Vous verrez alors apparaître en filigrane un portrait de la déesse Europe. Dans le même cadre du portrait, vous retrouverez également la valeur du billet et le motif principal.

Vous apercevrez également le fil de sécurité. Placé plus ou moins au milieu du billet, il le traverse de bas en haut. Si vous y regardez de très près, vous apercevrez sur le fil de sécurité le symbole € ainsi que la valeur du billet en caractères blancs.

Observez ensuite la fenêtre portrait. Elle apparaît des deux côtés du billet, et fait apparaître, lorsqu’elle est observée en transparence, un portrait d’Europe, le même que celui qui apparaît en filigrane.

signes de sécurité euros

Inclinez

Observez à nouveau la fenêtre portrait. Si vous l’inclinez, vous verrez au recto le symbole de l’euro entouré de lignes géométriques, qui apparaissent aux couleurs de l’arc-en-ciel. Au verso, c’est le chiffre indiquant la valeur du billet qui apparaît des mêmes couleurs.

L’hologramme satellite se trouve lui aussi sur la bande argentée, mais il s’agit du cadre qui se trouve tout en haut de cette bande. Si vous l’inclinez, vous verrez apparaître des symboles de l’euro qui gravitent autour du chiffre représentant la valeur du billet.

Observez ensuite le nombre émeraude. Il s’agit du nombre indiquant la valeur du billet situé en bas à gauche de la coupure. À mesure que vous l’inclinez, la couleur varie de l’émeraude au bleu foncé.

Lire également : Quelle est la longueur du billet de 500 euros ?

Et si le doute persiste ?

Si après toutes ces observations, vous ne savez toujours pas si le billet en question est un vrai ou un faux, alors il va falloir penser à vous équiper ! Là, impossible que le faux billet échappe à votre attention !

La loupe

Premièrement, commençons par l’outil qui paraît être le plus accessible, la loupe. À l’aide de cette loupe donc, vous pourrez repérer sur certains endroits du billet des microlettres. Elles doivent vous apparaître nettes. Si elles vous semblent floues, alors c’est sans doute que vous avez à faire à un faux billet.

À la lampe UV standard

Euro lampe UV

Lorsque vous observez le billet sous une lampe UV standard, vous remarquerez que les couleurs changent. Il ne devrait pas y avoir de brillance et les couleurs devraient vous apparaître sombres. Seules quelques zones du billet (étoiles, petits cercles situés au centre du billet, un quart de cercle au centre du côté verso) font ressortir une lumière jaune-verte. Le numéro de série devrait quant à lui apparaitre en rouge.

De plus, de petites fibres ont été intégrées au papier. Elles sont tricolores et devraient ressortir clairement quand le billet est placé sous lumière infrarouge.

À la lampe UV spéciale (UV-C)

Ici, les petits cercles situés au centre du billet, le quart de cercle du verso, les grandes étoiles ainsi que celles du drapeau européen émettent une lueur orange. Les fibres intégrées au papier apparaissent elles aussi sous la lampe à UV spéciale.

Que vous soyez vraiment équipés ou non, comme vous pouvez le constater, la BCE a mis les bouchées doubles en ce qui concerne les signes de sécurité des nouveaux billets en euros de la série Europe, qui sont désormais tous sortis !

C’est d’ailleurs sans doute pour cette raison que les faussaires ont de plus en plus de mal à créer des contrefaçons crédibles. Et tant mieux ! Cela vous évitera de tomber dans le piège et de perdre ainsi de l’argent. Car même si vous n’avez pas de lampe à UV, il est assez facile de repérer les faux billets, simplement en appliquant la méthode TRI. Vous savez maintenant comment reconnaître un faux billet !

Cependant, si vous voulez aller plus loin et tester vos connaissances, n’hésitez pas à suivre la formation interactive de la Banque de France pour apprendre à reconnaître un faux billet comme un pro !

À lire également : Quelle est la durée de validité des anciens billets de 50 euros ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *