Un distributeur automatique est un système qui permet de retirer de l'argent depuis son compte avec sa carte bancaire. Mais cette pratique est aujourd'hui...

Le distributeur automatique de billets (ou DAB) est apparu en 1967 à Londres. Grâce à ce dispositif, les usagers peuvent retirer de l’argent en liquide depuis leur compte sans avoir à se présenter au guichet de leur banque. Pour retirer de l’argent, la carte bancaire est nécessaire ainsi que son code secret. Aujourd’hui, les distributeurs automatiques sont disponibles dans les établissements bancaires et dans certains lieux publics.
A l’heure actuelle, l’avenir des distributeurs automatiques est menacé à cause de l’utilisation croissante de la carte bancaire et de pratiques délictueuses comme le jackpotting.
Dans cet article, nous vous livrons toutes les informations essentielles sur les distributeurs automatiques : origines, fonctionnement, limites, frais appliqués, avenir… Faisons un point complet.

Distributeur automatique : un dispositif qui remonte à plus de 50 ans

Le premier distributeur automatique est apparu à Londres en 1967. Il était installé sur le mur de l’une des agences de la Barclays, une banque britannique. Aujourd’hui, les distributeurs automatiques sont présents aux quatre coins du territoire français, mais leur nombre ne cesse de diminuer toutes les années. En 2016 et 2017, plus de 1000 machines ont disparu, une tendance qui ne devrait pas s’inverser ces prochaines années. Les raisons ? A cause du succès des cartes bancaires qui grâce au paiement sans contact, permettent aux usagers de payer sans espèces (gros comme petits achats).
distributeur automatique
Autre phénomène qui menace les DAB : le jackpotting, une méthode qui consiste à pirater un distributeur automatique avec un ordinateur portable et une clé USB. Une fois piratée, la caisse du distributeur « donne » tous les billets que le fraudeur souhaite.

Les fonctions d’un DAB

A un distributeur automatique, vous pouvez retirer des espèces avec votre carte bancaire. En fonction du niveau de votre carte bleue, des plafonds de retraits sont appliqués. Avant d’autoriser un retrait d’argent, le distributeur automatique va demander une autorisation à votre banque. En fonction de sa réponse, le retrait sera autorisé ou refusé.
Information pratique : attention à distinguer DAB et GAB. Ce dernier est un guichet automatique bancaire qui permet de retirer de l’argent et de réaliser certaines opérations comme l’impression d’un relevé de banque, la consultation de son/ses compte(s)… Le DAB a quant à lui un usage plus limité : il est destiné à la distribution d’argent liquide.

Quels montants peut-on retirer à un distributeur automatique ?

En principe, vous pouvez retirer jusqu’au montant de votre autorisation de découvert, mais pas seulement. En effet, la somme maximale pouvant être retirée dépend aussi de votre plafond de retrait. Ce dernier dépend du type de carte bancaire et de la politique de retrait appliquée par votre banque. Si vous souhaitez retirer une somme dépassant cette limite, votre retrait vous sera refusé automatiquement.
Si vous souhaitez modifier votre plafond de retrait afin de l’ajuster en fonction de vos besoins, rapprochez-vous de votre conseiller bancaire.
La plupart du temps, les distributeurs automatiques sont accessibles après les horaires de fermeture de la banque. La majorité des DAB vous proposent de retirer 200 euros maximum (les choix proposés par le distributeur dépendent cependant des établissements). Mais si vous souhaitez retirer un autre montant, une option « Autre montant » est proposée par le distributeur automatique. En la choisissant, vous devrez taper la somme exacte que vous souhaitez retirer.
Mais le distributeur automatique peut vous refuser votre transaction, et ce, même si vous avez l’argent sur votre compte en banque et que vous n’avez pas dépassé votre plafond de retrait. Ce refus peut être dû à un manque d’approvisionnement : le DAB n’a plus rien à vous offrir. Si vous faites face à cette situation, ne paniquez pas. Pour éviter une telle situation, il est donc conseillé d’anticiper et de demander au préalable à votre banque qu’elle vous commande les fonds (généralement, les fonds sont disponibles sous 48 heures).
Et si vous avez un chèque à déposer sur votre compte, voici le délai moyen d’encaissement.

Distributeurs automatiques et frais bancaires : qu’en est-il ?

En général, les retraits d’argent dans un distributeur automatique n’entraînent pas de frais. Mais ceci est-il valable en France comme à l’étranger ? Des coûts sont-ils appliqués hors zone euro ?

En France

Si vous retirez de l’argent dans un DAB rattaché à votre établissement bancaire, les retraits sont gratuits. Les coûts liés à ces retraits sont en fait inclus dans les frais de votre carte bleue.
distributeurs automatiques de billets
Mais pour certaines banques et formules, les retraits au distributeur automatique peuvent être facturés. Les frais peuvent être appliqués dès le premier retrait ou à partir d’un certain nombre (trois par mois, par exemple). En moyenne, un retrait d’argent à un distributeur coûte 0,80 euro.
Si vous êtes client d’une banque en ligne, vous échapperez à ces frais puisque ces dernières autorisent de partout des retraits sans frais. Malgré tout, pensez à vérifier votre package bancaire pour vous en assurer.

A l’étranger

Si vous retirez de l’argent hors France, les frais appliqués dépendent du pays. Ainsi, si vous retirez en Union européenne, les conditions appliquées sont les mêmes que celles en France. En revanche, pour un retrait hors zone euro, les frais appliqués par la banque sont fixes auxquels sont ajoutés des frais exprimés en pourcentage de la somme du retrait.

Distributeurs automatiques : pourquoi tendent-ils à disparaître ?

De plus en plus de Français préfèrent les paiements par virement bancaire ou par carte bancaire. Face à cette tendance, les distributeurs automatiques sont de moins en moins utilisés. Après un demi-siècle d’utilisation, les distributeurs automatiques pourraient donc bientôt tirer leur révérence. Menacé par l’usage constant de la carte bancaire, mais également par les paiements mobiles, le distributeur automatique est actuellement laissé de côté.

Une affaire à suivre…

Si le distributeur automatique permet de retirer de l’argent dès que nous en avons besoin, le DAB tend donc à disparaître. Après plus de 50 ans d’existence, les distributeurs automatiques doivent actuellement faire face au succès des cartes bancaires et aux différentes formes de paiement comme celui sans contact qui permet de régler, petits et gros achats, avec sa carte bleue. Les espèces sont donc de moins en moins utilisées. Alors, est-ce réellement la fin des DAB ? Les distributeurs automatiques seront-ils toujours présents dans les années qui arrivent ? Affaire à suivre…

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *